Au-delà des tours ⋆ Anaïs W.

12962654_10209147380665442_1996399692_o

 

Plume Au-delà des tours

Résumé de l’auteur:

Il y a huit ans, son frère a commis l’irréparable. Depuis Debbie et ses parents, ruinés, vivent dans un petit appartement pitoyable de la cité de Palias. Derrière ses allures de garçon manqué, sa brutalité et sa désinvolture, Debbie est une jeune fille de quinze ans rongée par la culpabilité et l’incompréhension. Même ses meilleurs amis, Jonathan et Cyril, ne peuvent franchir la muraille qu’elle a bâtie autour d’elle au fil des années. Mickaël, le petit nouveau s’y essaiera pourtant avec plus ou moins de succès, jusqu’à ce qu’un nouveau drame familial ne fauche Debbie en plein vol…
D’injustices en mauvaises nouvelles, isolée et affaiblie, Debbie va perdre définitivement pied et fuir la réalité à tout prix. Qui viendra la sauver ? Qui la convaincra de se battre une dernière fois ?

 

Ma chronique :

J’ai fait la connaissance d’Anaïs W. sur un groupe d’auteurs à la recherche d’avis, de chroniques et de bêta-lecture. Son résumé m’a énormément intéressé et elle m’a gentiment proposé de m’envoyer son roman. Et là … Quelle merveilleuse surprise pour ce premier roman 😍 😍 😍 Ce que je peux vous dire c’est qu’Anaïs W. est pour moi une auteure de talent malgré sa jeune expérience et elle a un potentiel énorme qui mérite d’être exploité à l’infini. Pour moi il est évident qu’elle se fasse une place dans le monde de l’écriture alors j’espère lui donner un petit coup de pouce par l’intermédiaire de mon blog. Son roman «Au-delà des tours» est une perle. Un roman bouleversant qui vous saisit profondément et que vous ne pouvez plus lâcher jusqu’à ce que vous tourniez la dernière page!
Lorsqu’elle avait 10 ans, Debbie a emménagé avec sa mère dans le quartier nord de Palias et cela n’a pas été de tout repos. S’intégrer et trouver sa place dans un quartier réputé difficile n’est pas simple. Il faut s’imposer, se forger un caractère et se montrer invincible. Si ce n’est pas le cas, y vivre peut vite devenir un cauchemar. Les premier pas de Debbie au sein de la cité ont été rudes et emplis d’humiliation en tous genres et cela, jusqu’à cette altercation de trop avec Paule, une de ses tyrans, une petite caïd qui n’a peur de rien ni de personne. Trois mois après son arrivée, cette énième altercation lui apporta le déclic dont elle avait besoin, celui de ne plus avoir peur. Face à la réaction virulente de Debbie et étonnée d’entrevoir un caractère aussi fort, Paule l’a prise sous son aile et lui a inculqué tout ce qu’il y a à savoir pour se faire respecter. Depuis ce moment-là, l’adolescente sage a commencé à disparaître et à laisser place à une jeune fille instable, qui sirote des bières un peu trop souvent et fume énormément.
Lorsqu’à 13 ans elle fait la rencontre de Jonathan et Cyril un peu plus âgés qu’elle, à la MJC du coin, ils deviennent inséparables. Ces deux-là parviennent à lui montrer une autre facette de la vie en cité. Celle où les coups et les bastons peuvent laisser place aux discussions et aux moments conviviaux entre potes. Ils apportent un soutien inconditionnel à Debbie qui retrouve en Jonathan, le grand frère qu’elle a perdu. A 15 ans maintenant, elle est perdue, se sent seule et c’est d’ailleurs cette solitude grandissante qui l’entraîne dans ce cercle vicieux de la fumette et de la boisson. Le but est d’y noyer son ennui, ainsi que combler la fracture omniprésente dans sa relation avec sa famille et notamment avec sa mère. Une relation de plus en plus inexistante à cause de l’erreur impardonnable qu’a commis son frère aîné Guillaume lorsqu’ils vivaient à Lille. Même s’ils ne l’ont jamais admis, ses parents lui reprochent de ne pas les avoir averti du fait qu’il traînait avec des gens pas fréquentables. Depuis quelques années maintenant, ils ne font plus attention à leur fille qui se retrouve livrée à elle-même. Sa seule réjouissance réside dans les 2 semaines qu’elle passe chez sa cousine en Vendée depuis quelques étés. Ces vacances lui permettent de s’évader, de se requinquer moralement et physiquement pour passer l’année suivante. Malheureusement lorsque ces vacances sont annulées au dernier moment, la déception est énorme.
Le comportement de Debbie est un réel appel au secours face à sa famille qui a volé en éclat le jour de l’arrestation de son frère. Elle s’est forgé une épaisse carapace pour survivre dans la cité, mais avec l’arrivée de Mickaël on perçoit une petite fêlure s’y former en surface.
Mickaël arrivera-t-il à se faire une place auprès de Debbie « l’invincible »?
Debbie acceptera-t-elle de se montrer telle qu’elle est réellement ?
Laissera-t-elle Mickaël devenir le pilier dont elle a besoin pour se reposer et évacuer ses peines, ses cauchemars perpétuels, ses peurs ?
♦  ♦  ♦
Impossible de rester insensible face à Debbie, cette adolescente en perte de repères qui touche le fond lorsque ses amis, qui sont aussi ses piliers, s’éloignent. Se relever après cela est un combat de haut vol. Cette adolescente rebelle m’a fait passer par tant d’émotions: la tristesse, l’empathie, la colère, les larmes, le stress mais aussi la joie, le petit sourire niais que j’aime tant et dont je suis sûre que la plupart d’entre vous connaissez bien 😉
Les descriptions sont parfaites, semblent réelles, à tel point que j’ai eu le sentiment d’être propulsée dans cette cité de Palias et d’être spectatrice de Debbie et de sa vie mouvementée. Cette cité, avec ses tours, ces jeunes qui squattent et qui essaient de combler leur ennui quotidien, dit comme ça on peut croire que c’est cliché mais pas du tout. Il y a une vraie histoire, avec des personnages forts de caractère, un réel récit d’amitié, d’entraide, de courage et d’amour. Jusqu’à la dernière page on se pose des questions sur l’issue de l’histoire, ce qui montre bien à quel point l’intrigue est bien menée.
J’ai trouvé chaque personnage attachant malgré leurs vices, assez lourds pour certains. J’ai eu un coup de cœur particulier pour Debbie et Mickaël, c’est pourquoi j’avoue avoir eu une petite pointe de déception quant à l’issue du roman mais je ne peux pas vous en dire plus sinon vous seriez spoilés 😕 😶
A la vue des scènes si bien décrites, je me suis plusieurs fois demandée si ce roman n’était pas autobiographique…La réponse est non, par contre l’auteure a placé beaucoup de son ressenti d’adolescente dans l’héroïne afin d’exorciser ses émotions et cela se ressent. Pour moi, le pari est gagné et j’espère que les lecteurs seront nombreux à lire ce premier roman fort en émotions mais aussi très sombre. Alors un conseil lisez-le quand votre moral est au beau fixe, il n’en sera que plus agréable 😄
Il y a probablement des petits défauts étant donné que c’est un premier roman mais personnellement je ne les ai pas perçu. Ce roman m’a happée, littéralement et j’aurais voulu l’enchaîner d’une traite jusqu’au bout mais faute de temps j’ai dû lire les 80 dernières pages le lendemain. Ce roman est à deux doigts du coup de cœur alors n’hésitez pas, j’espère qu’il vous émouvra et vous captivera autant que moi… Une chose est sûre il ne vous laissera pas indifférent.
Vous retrouverez prochainement une interview d’Anaïs W. dans la rubrique concernée du blog.

Rates 5 étoiles

amazon au delàLien vers le site de l’auteure

2 réflexions sur “Au-delà des tours ⋆ Anaïs W.

  1. Alors Anne, j’avais hâte de lire ta chronique depuis que tu m’as parlé de ce roman. Effectivement ça n’a pas l’air tout rose 😩 Ce n’est pas mon genre de lecture mais je te fais confiance, généralement on a les mêmes goûts alors je vais me laisser tenter. Le sourire niais on connaît plus que bien même 😁. Je te dirai si j’ai aimé. Je vais lire l’interview de l’auteure maintenant 🤗 Bisous ma petite Anne ❤️

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s