Wally Jazz ⋆ Jean-Bernard LEMAL

wally-jazz

Plume Wally Jazz.jpg

 Je remercie Harald chez IS Edition pour sa confiance et ce Service Presse.

is-edition-editeur-papier-et-numerique

Résumé de l’éditeur:

Wally Jazz Rivers est né en Caroline du Sud en 1925, avec pour toute fortune sa négritude, un talent de pianiste et le Jazz. Son histoire d’amour avec Laura, une jeune fille blanche douée pour le dessin, va bousculer les règles de la ségrégation.
 Chassés par tous, ces aventuriers de la vie se retrouveront à New-York, à Paris pendant la guerre, et au bord de la rivière Savannah. La musique de Wally et les portraits de Laura vont dévoiler la profondeur de leurs blessures et de leur passion…
Cette histoire est basée sur la vie de plusieurs musiciens et s’inspire aussi de faits historiques peu connus de la seconde guerre mondiale, sur la vie à Saint-Germain-des-Près à la fin des années quarante. L’ensemble du récit est bien sur rythmé par la musique de Jazz !

 

Ma chronique :

J’ai connu cet auteur, Jean-Bernard Lemal, lors d’une précédente lecture. En effet, j’ai eu un coup de cœur pour son dernier roman « L’écume du voyageur » et j’avais trouvé sa plume fabuleuse. C’est pourquoi, je voulais absolument découvrir ses autres écrits et plus spécialement « Wally Jazz » qui m’a séduite dès la lecture du petit résumé 😄 Je me suis de suite intéressée à Wally, je voulais découvrir sa vie, cette ambiance jazzy qui gravite autour de lui ainsi que ses blessures et son histoire d’amour avec Laura. Et encore une fois, j’ai passé un très bon moment de lecture avec M. Lemal 😍
Wally Williams est né à Bluffton – Caroline du Sud – en 1925, c’est un enfant noir, pauvre et maigrichon. Son enfance n’a pas été des plus heureuses, il était la plupart du temps livré à lui-même, délaissé par sa mère une femme plutôt misérable qui oubliait un peu trop souvent qu’elle avait un fils… Exceptées ces rares fois, où il trouvait place sur les genoux de sa mère et qu’elle lui chantait de délicieuses berceuses sur un air de blues. Un pur délice et un souvenir impérissable de ces rares moments de partage avec une mère attentionnée. Wally n’était qu’un enfant et n’avait pas conscience de toutes les horreurs que la population noire subissait. La ségrégation raciale faisait rage depuis presque 50 ans… Les blancs chassaient les noirs en allant de la pendaison aux incendies des églises dans lesquelles ils se rassemblaient.
A trois ans, Wally était dans son monde, il ne parlait à personne jusqu’à ce que sa mère, l’emmène chez Monsieur Jean, un guérisseur, bien décidé à prendre Wally sous son aile. Une renaissance pour le jeune garçon qui tous les jours se pressait pour retrouver le domicile de Monsieur Jean, afin de jouer quelques notes sur ce délicieux instrument, le piano. Un plaisir quotidien, une rédemption pour le petit garçon jusqu’à ce que sa mère ne décède 😢 Le petit Wally se retrouva seul et fut recueilli par sa tante Emily, cuisinière pour la famille Courtney, une famille bourgeoise blanche, à Savannah en Géorgie. Sa tante était gentille avec lui mais très prise par son travail qu’elle se démenait à garder. Wally est vite redevenu l’enfant qu’il était avant de rencontrer Monsieur Jean, solitaire, triste et renfermé sur lui-même. Le piano lui manquait terriblement, c’était sa manière de se livrer au monde extérieur et d’extérioriser ses sentiments. Monsieur Jean l’avait bien compris, c’est pourquoi, un beau jour, Wally hérita de ce bel instrument tant espéré et à partir de là se fut une révélation pour le jeune garçon, il sera musicien.
En pleine période de ségrégation il était hors de question que Wally et les enfants Courtney, Laura et John, ne se côtoient. Cependant, cela n’est pas simple à faire comprendre aux enfants et notamment à la petite Laura qui, éblouie par le talent de Wally, prit rapidement l’habitude de venir l’écouter jouer en cachette. Une initiative dangereuse au vu des risques encourus pour Wally et sa tante. Néanmoins, ravi de pouvoir jouer pour quelqu’un, le jeune pianiste a très vite pris l’habitude de ces visites surprises, lui-même déjà sous le charme du magnifique regard vert de la jeune fille blanche.
Une très belle relation d’amitié se développa au fil des années entre les deux enfants, jusqu’à leur 17 ans lorsqu’ils échangèrent leur premier baiser. Un pas important vers l’interdit mais ô combien attendu et secrètement espéré pour l’un et l’autre.
Malheureusement, ce geste d’amour anodin n’est pas sans risque… Si quelqu’un l’apprend Wally s’expose à de grosses répercussions qui s’avèreront violentes envers un « nègre » qui ose fréquenter la fille d’un banquier blanc.
Ainsi débute une longue épopée pour ces deux jeunes gens amoureux. Une route vers le bonheur semée d’obstacles, de guerres, de violences, de racisme et de haine… Mais fort heureusement des moments plus humains aussi… des retrouvailles, des moments de partage, beaucoup d’entraide et surtout de la musique pour rêver et s’évader vers un monde plus beau.
♦  ♦  ♦
Si je devais résumer ce récit en une phrase, je choisirai celle-ci: « Wally Jazz » c’est l’histoire d’un amour passionné mais interdit, entre un homme noir et une femme blanche, bercé sur un air jazzy délicieux, avec en fond une Amérique violente en pleine ségrégation raciale et en situation de guerre.
Avec une plume toujours aussi belle, agréable et de qualité comparable à celle de son plus récent ouvrage « L’écume du voyageur », Jean-Bernard Lemal a encore une fois réussi à m’emporter dans son histoire à la fois belle et tragique. C’est un réel plaisir de lire ses romans car ils renferment une culture incroyable qui les rendent très intéressants et passionnants. A la fin de ma lecture, j’ai éprouvé ce sentiment très réjouissant que je commence à connaître après avoir tourné la dernière page d’un ouvrage de J-B Lemal, celui d’avoir appris pleins de choses. J’en ressors toujours avec l’esprit plus riche de connaissances et tout cela à travers de merveilleuses histoires d’amour, certes, jamais dans la simplicité mais c’est ce qui fait son charme 😉
L’auteur arrive toujours à faire en sorte pour que je m’attache à ses personnages. Wally est un homme empli de force et de courage. Jugé, dénigré, rabaissé et violenté, Wally a fait de ces mauvais traitements une force qui l’a aidé à développer son talent de pianiste. Un exutoire qui lui a permis de côtoyer beaucoup d’artistes et de jouer avec les plus grands noms du Jazz qui, à l’écoute d’une simple note, ont été conquis par son talent. Lorsque Wally joue de son instrument, il le fait avec passion, plein de fougue et de tendresse. Il joue tel un amoureux qui veut prouver à sa bien aimée à quel point il l’aime. Tous ses morceaux sont destinés à Laura, c’est vraiment très touchant et tout simplement magnifique.
L’histoire est passionnante du début à la fin, cependant, j’ai trouvé que justement cette fin arrivait un peu trop vite 😩 j’aurais voulu rêver encore un peu avec Wally et Laura… A la fin de ma lecture, j’ai éprouvé un sentiment de désespoir terrible face à cette réalité qui sonnait le glas à leur union. J’ai été peinée et révoltée face à toutes ces injustices qui ont ébranlé ce joli couple tout au long du récit. De quel droit peux-t-on interdire à deux personnes amoureuses de s’aimer en paix et d’afficher leur amour aux yeux de tous, que l’on soit noir ou blanc ? J’espérais de tout mon cœur une issue différente même si j’avoue que c’était probablement illusoire de ma part… Mais que voulez-vous ? Je suis une de ces éternelles rêveuses romantiques 😕
En lisant ce roman, j’ai pour la première fois lu en écoutant de la musique. Je me suis laissée bercer par les voix et les notes mélodieuses de ces grands noms du Jazz évoqués par Wally, notamment Fats Waller, Duke Ellington et Art Tatum qui œuvraient à côté de moi sur YouTube, un vrai régal 😁
Découvrez la vie de Wally ce prodige qui ne laissa personne indifférent. Vibrez au son de sa musique et prenez connaissance de son parcours ô combien douloureux et de ses voyages qui le firent passer de Wally Williams à Wally « Jazz » River

Rates 5 étoiles

Amazon Wally

 

3 réflexions sur “Wally Jazz ⋆ Jean-Bernard LEMAL

  1. Je me souviens à quel point tu étais pressée de commencer ce livre et je comprends pourquoi. Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire un livre de cet auteur ( PAL énorme 😩) mais l’écume du voyageur est déjà sur ma liste et je rajoute avec plaisir Wally Jazz. Je sens que je vais rager de l’injustice envers ce couple 😰, mais tu m’as donné envie 🤗
    Bisous ma petite Anne 😘

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s