De si jolis mensonges… ⋆ Léa LAURENT

de-si-jolis-mensonges...-768669

Plume De si jolis mensonges

 Je remercie Lysiane de Langage et Projets conseils pour sa confiance et ce Service Presse.

logo_LP

Résumé de l’éditeur:

Un brin délurée et paresseuse, sans un sou en poche et totalement accro du shopping. Voilà Lizzy Sullivan, 29 ans, une jeune femme incapable de garder un emploi et encore moins une relation amoureuse.
Mais Lizzy en a assez d’attendre que le bonheur lui tombe dessus. Elle décide donc de passer à l’action. Et réussit à se faire embaucher comme styliste pour une grande marque de chaussures en s’inventant un CV et des compétences qu’elle est très loin d’avoir.
Après tout, un mensonge n’a jamais fait de mal à personne… A condition de ne pas confier ses secrets à n’importe qui, surtout pas à un collègue un peu trop séduisant. Des petits mensonges certes, mais de grands désastres en perspective…

 

Ma chronique :

Lorsque Lysiane de LP Conseils m’a proposé cette lecture, j’ai de suite sauté sur l’occasion en me disant que c’est typiquement le genre de lecture qui tombera à point nommé quand j’aurais besoin de me libérer l’esprit du quotidien. Et bien j’avais raison ! Depuis quelques semaines, j’ai dû faire face à une horrible panne de lecture 😓 La hantise de tout passionné de lecture 😳 Pour me remettre d’aplomb j’ai choisi ce titre et pour tout vous dire, grâce à «De si jolis mensonges…» j’ai passé un moment de pur bonheur !😄
Lizzy Sullivan a 29 ans et elle a pour habitude de se mettre dans des situations compliquées avec les hommes mais aussi dans le milieu professionnel. Il est tout simplement impossible pour elle de garder aussi bien son job que son homme. C’est pourquoi, quand ces deux éléments se confondent, il n’en ressort généralement rien de bon 😕
Pour preuve, sa dernière relation en date vient de se solder par un nouvel échec. En effet, mécontente d’avoir été larguée, elle n’a pas hésité à incendier son amant, qui est accessoirement son patron, devant tout le personnel. Cette impulsivité n’est pas sans risque et Lizzy se retrouve à nouveau seule… Sans travail avec même pas 100 euros sur son compte en banque car en plus de ces difficultés, Lizzy est une shopping addict et ne peut s’empêcher de craquer pour de belles chaussures malgré la centaine de paires qui traînent dans son dressing.
A l’aube de la trentaine, Lizzy fait encore preuve d’une irresponsabilité évidente qui reflète son immense ennui de vivre dans le monde adulte. Bien que consciente de son problème, Lizzy n’assume pas et au contraire, elle s’enferme dans le mensonge. A force, elle devient même experte dans les mini mensonges par peur de décevoir ses parents, encore plus qu’ils ne le sont déjà. Pour sauver la face, elle va tenter le tout pour le tout et se fabriquer un CV en béton pour un poste de rêve : styliste pour une célèbre marque de chaussures… Incroyable mais vrai, c’est Jackpot pour l’audacieuse Lizzy ! Un nouveau mensonge… Un nouveau job… Une nouvelle rencontre plutôt banale dans les sous-sols de l’entreprise… Serait-ce le présage d’une nouvelle vie pour Lizzy ?
Lizzy et sa langue bien pendue arriveront-elles à assurer dans ce nouveau job sans se faire démasquer ?
Qui est vraiment Stephen le technicien de surface ?
Parviendra-t-elle à devenir adulte, responsable dans ses choix ou s’enfermera-t-elle de plus belle dans ses mensonges ?
♦  ♦  ♦
Comme je le disais plus haut, ce roman est un pur bonheur, extrêmement rafraîchissant et plaisant à lire. Léa Laurent m’a embringuée dès le premier chapitre dans la vie excentrique de Lizzy. Une vie trépidante qui m’a donné le sourire aux lèvres tout au long de ma lecture. C’est le roman qu’il me fallait pour mettre un terme à la panne de lecture que je subissais depuis une bonne quinzaine de jours.
Je suis tombée sous le charme de la plume pétillante de Léa Laurent, qui est entre autres emplie d’humour, de fraîcheur, de tendresse, d’amour et de positive attitude 😀 Un délicieux cocktail que l’on boit d’une traite et personnellement, j’en redemande !
Alors oui je ne vous cache pas que l’issue de l’intrigue est très rapidement perceptible et j’ai très vite compris qui était réellement Stephen. Cependant, Léa Laurent a su me tenir en haleine en prenant son temps pour ne pas précipiter cette fin heureuse qu’on devine assez tôt.
Les personnages, qu’ils soient principaux ou secondaires, sont plutôt clichés mais hyper attachants. Notamment Lizzy qui a beaucoup de tares mine de rien 😝 Elle est volage, irresponsable, menteuse, dépensière mais tellement marrante, touchante et dotée d’un sens de l’humour détonnant qui m’a valu de nombreux sourires, qu’on lui pardonne tous ses défauts et ses mensonges aussi gros soient-ils.
 Je vous conseille vivement cette comédie romantique rafraîchissante qui vous fera passer un très bon moment de lecture !

Rates 5 étoiles

amazon de si jolis

8 réflexions sur “De si jolis mensonges… ⋆ Léa LAURENT

  1. Quand j’ai commencé à lire le résumé ça m’a fait pensé aux petits secrets d’Emma mais en lisant ta chronique, je me rends compte que non ça n’a rien à voir 😝 Lizzy m’a l’air hyper attachante et ce genre de roman fait vraiment du bien. Le technicien de surface est secy Anne ? 😍 Je le rajoute à ma PAL 😰🤗
    Je suis contente que tu ne sois plus en panne de lecture 😘 Aujourd’hui sort le viking Anne et je suis sûre qu’il a hate de te rencontrer 😏😁
    Bisous ❤️

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s