Confess ⋆ Colleen HOOVER

9

Plume confess

Résumé de l’éditeur:

Auburn Reed a des plans très précis pour l’avenir et ne laissera personne se mettre sur son chemin ! Mais lorsqu’elle franchit la porte d’une galerie d’art à Dallas pour un entretien, elle s’attend à tout sauf à l’irrésistible attraction qui la pousse vers Owen Gentry. L’énigmatique artiste semble avoir beaucoup de choses à vouloir cacher à tout prix. Pour tenter de découvrir ses secrets les plus intimes, Auburn va baisser sa garde, pour comprendre qu’elle risque bien plus gros qu’elle ne le pensait. Pour se construire, chacun devra tout confesser. Mais, parfois, la vérité est plus douloureuse que le silence …

 

La chronique de Diboux :

Confess est sorti le 7 avril 2016 ! Quand est-ce que je l’ai acheté ? Le 7 avril 2016. Quand est-ce que je l’ai lu ? Le 11 mars 2017 !!! Presque un an à pourrir dans ma PAL et j’ai envie de me donner des claques pour ce si long moment qu’à dû passer mon livre sans que je ne le lise, sans que je n’effleure ses pages, sans qu’il ne me voit retenir ma respiration … Pardonne-moi petit livre, je te jure que je me ferai pardonner en te relisant encore et encore ! Oui parce que pour moi cette lecture fut un coup de cœur, un énorme coup de cœur, que dis-je un coup de cœur intersidéral !
Archi fan de Colleen Hoover, je me rue sur ses livres sans même lire le résumé, et c’est exactement ce qu’il s’est passé avec Confess. Sachant juste qu’il s’agit d’une histoire sur un artiste peintre ! Je ne peux même pas répondre à votre question silencieuse : pourquoi ai-je attendu si longtemps avant de le lire ? Je sais juste ce qui m’a finalement décidée du jour au lendemain à me lancer. Il s’agit du trailer qui est sorti le 10 mars sur cette mini-série de 7 épisodes qui relatera l’histoire de Confess. Lorsque ces quelques minutes de présentation se sont achevées, j’ai failli hurler en m’insultant ! Et bim j’étais installée sur mon canap’ sous mon fidèle plaid à lire les premières pages de cet ovni ! Et six heures plus tard je le refermais en restant bloquée sur la 4ème de couverture ! Comment avais-je pu passer à côté ? Sérieusement, comment ? Oui je sais, ce n’est pas vous qui allez me répondre, mais j’aurai essayé !
Dès le prologue, la boule au ventre me saisit ! La gorge serrée j’avance ces quelques pages en me disant que je viens de plonger dans un très grand Colleen Hoover ! Bon aucune larme n’a coulé mais je pense être cassée depuis quelques temps car je ne pleure plus pour un rien, ni pour un grand truc d’ailleurs ! Et croyez-moi ce prologue aurait déjà dû m’achever normalement ! Nous découvrons une Auburn âgée de 15 ans disant au revoir à son premier amour Adam, vivant dans une ville différente, ils doivent être séparés car leurs parents respectifs ne supportent plus cette situation .. ? si seulement c’était l’unique raison de leur séparation … Bouleversant !
« Je t’aime tellement, souffle-t-il d’un ton marqué par la peur. Je t’aimerai toujours, même quand je ne pourrai plus. »
Cinq ans plus tard nous retrouvons une Auburn, coiffeuse et sans un sou pour payer un avocat qui pourra faire de sa vie un bonheur sans nom. Malheureusement son seul métier de coiffeur ne suffit pas à régler les honoraires coûteux de son avocat, et elle se voit dans l’obligation de chercher un second emploi. Emploi qui se trouve sur son chemin par le plus grand des hasards, lorsqu’elle s’arrête devant une galerie d’art pour lire des confessions que laissent des anonymes !
« Tu n’existe pas, Dieu. Et si Tu existes, honte à Toi. »
« J’ai passé deux semaines en Chine sans le dire à personne. En rentrant j’ai vu que mon absence était passée complètement inaperçue. »
« Je crains de ne jamais pouvoir cesser de comparer ma vie à ce qu’elle était avec lui. »
En relevant la tête, le destin décide de se mêler de sa vie en lui montrant une petite annonce pour un emploi dans cette même galerie ! Pourquoi pas se dit-elle lorsque la porte s’ouvre sur un magnifique jeune homme. Oui je suis tombée aussitôt amoureuse de lui ! Hé mais c’est que vous commencez à me connaître maintenant 😜

5

Nous nous retrouvons donc face à Owen Gentry, artiste peintre qui vient de se faire plaquer par sa copine Hannah Palindrome  et accessoirement son employée. Dans la détresse totale, il recherche quelqu’un pour l’aider le soir même à s’occuper des transactions de la vente de ses tableaux ! Il supplie Auburn de l’aider, ce qu’elle accepte après s’être assurée qu’il ne voulait ni la torturer, ni la violer ni même la tuer ! Hum sympa 😝 Quand elle lui demande finalement dans quoi elle vient de se fourrer il lui répond « dans une aventure d’où vous ne voudrez plus jamais revenir » et je ne peux m’empêcher de penser qu’il nous parle, à nous lecteur !
Très rapidement nous comprenons que ce n’est pas la première fois qu’ Owen voit Auburn ! Il ne sait pas s’il doit y voir là un signe du destin, comment prendre le fait qu’elle se soit présentée devant sa galerie curieuse et tranquille ? Owen a toujours cru aux coïncidences et au hasard mais maintenant il n’en est plus si sûr ! Il se souvient d’elle, de son rire, de sa voix, de ses cheveux alors qu’il ne lui avait jamais adressé la moindre parole … et nous, nous demandons d’où il la connaît ? Nous allons nous poser cette question tout le long de notre lecture car CoHo aime nous faire patienter, son sadisme marche toujours très bien sur moi et je n’en suis que plus retournée à chacune de mes lectures !
Auburn accepte donc de gérer les transactions monétaires lors de la soirée de vente des peintures d’ Owen et prend un très grand plaisir à évoluer dans la galerie à la rencontre des personnes venues admirer le travail d’Owen qui lui, admire Auburn sans cesse. Ce petit jeu de séduction que nous aimons tant dans nos livres opère tout de suite entre ces deux-là et je n’avais qu’une hâte c’est de lire plus vite pour voir l’évolution de leur relation et je n’ai pas été déçue une seule seconde !
Entre désir, secrets, passion, colère, tristesse, regrets … tout est réuni dans ce livre pour nous faire passer un excellent moment ! Mais quand les secrets deviennent plus forts que tout, que reste-t-il ?

7

♦  ♦  ♦

Comme vous avez pu le lire dès le début de ma chronique, cette lecture est un véritable coup de cœur et je n’ai qu’une envie c’est de déjà le relire, ce que je compte faire en fait, vu qu’une lecture commune est organisée sur un autre blog pour nous faire patienter jusqu’à la sortie de la série le 4 avril 2017. Un chapitre par jour, je suis déjà plus que ravie de me replonger dedans ❤ Le fait d’avoir pu voir le trailer avant de le lire a été un véritable avantage pour moi pour imaginer les personnages car c’est une chose que je ne fait jamais. Enfin si … mais tous les mecs sont représentés par Jamie Dornan dans ma tête loool je suis un cas désespéré je vous dis 😛 Et j’aurai été plus que déçue de ne pas imaginer le magnifique Ryan Cooper dans ce rôle qui lui va à merveille ❤
En 2017, on ne peut pas dire que j’ai été chamboulée par toutes les lectures que j’ai lu, peut-être suis-je cassée ou alors trop rôdée et que de lire toujours ce genre d’histoire ne m’atteint plus ? Mais bon sang, quand j’ai tourné la dernière page de ce livre j’ai poussé un long soupir et je me suis dis « merciiii, je ne suis pas encore finie ». Il m’a fait ressentir tout ce que j’aime dans un livre et même si je n’ai pas pleuré j’en suis ressortie complètement retournée et bouleversée. Alors merci CoHo d’avoir encore une fois opéré sur moi ta magie livresque. Sa plume est toujours autant merveilleuse, les idées qui sortent de sa tête ne sont que du pur bonheur pour moi.
Auburn et Owen se classent parmi mes couples préférés assurément. Leur histoire, que ça soit la leur personnellement ou ensemble est juste magnifique et tellement poignante. Auburn a dû dès l’âge de 15 ans rentrer dans la vie adulte et n’a de cesse de se battre pour obtenir la vie qu’elle désire le plus au monde. On ne veut qu’une chose pour elle, c’est qu’enfin elle puisse accéder à ce bonheur qu’elle mérite plus que tout. Owen a vécu assez de choses dans sa jeune vie pour être à ses côtés et l’aider à atteindre ce bien-être, même si les secrets qui le hantent ne font que lui rappeler que la vérité n’est pas toujours bonne à dire, mais jusqu’à quel point ? Va-t-il se laisser aller lui aussi au bonheur, quitte à faire des choix qu’il regrettera sûrement plus tard ? À moins que ces choix ne le mènent là où il veut aller … Jusqu’au cœur d’ Auburn

10

amazon confess

 

 

6 réflexions sur “Confess ⋆ Colleen HOOVER

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s